You are currently viewing Comment dessiner les mains de façon simple et rapide

Comment dessiner les mains de façon simple et rapide

De manière assez unanime, la plupart des gens sont d’accord pour dire que les mains font clairement partie des choses les plus complexes à dessiner sur le corps humain. Mais pas de panique ! Nous allons voir ici quelques astuces pour dessiner les mains facilement.

OK, pour commencer, comprendre comment elles sont fichues :

Elles nous embêtent souvent ces mains, avec tous leurs doigts articulés qui partent dans tous les sens ! Mais, à moins que tu ne souhaites dessiner que des personnages vêtus de moufles, tu ne vas pas avoir le choix que de t’y mettre. 😉

Pour commencer, nous avons donc le corps de la main, accroché au poignet. Puis l’articulation du pouce. L’index. Le majeur. L’annulaire et l’auriculaire, plus connus sous le nom de « petit doigt » :

Pour aller plus loin, on peut également citer les principales parties osseuses. Il y a le carpe, le métacarpe et les phalanges, qui sont au nombre de 3 pour les doigts et de 2 pour le pouce :

Il faut bien comprendre ces différentes parties, car tu vas devoir les scinder et les délimiter chacune pour avoir un rendu final convaincant.

Dessine les mains facilement en simplifiant les différentes parties :

En dessin, il faut toujours simplifier en premier. C’est important pour progresser rapidement, dessiner plus vite et comprendre ce que l’on dessine.

Pour la main, étant donné qu’elle a de nombreuses articulations, il est important de délimiter celles-ci. Surtout lorsque que tu auras une main ou les doigts se plient ou tiennent un objet :

Une fois la structure faîte, il n’y a « plus » qu’à rajouter le contour !

N’hésite pas à prendre ta propre main comme référence. Observe les angles, les plis, les différentes longueurs des doigts, les ongles etc… Comme expliqué dans cet article ou je te donne des conseils pour bien débuter en dessin, l’observation est très importante dans ta progression.

Attention à certaines erreurs courantes:

Pour la longueur des doigts, n’hésite pas à prendre des références ou même ta propre mains pour ne pas te tromper.

Dans l’ordre, le majeur est le plus long. Puis vient l’auriculaire. L’index, qui le suit de peu mais est quand même plus petit, et en dernier vient le petit doigt.

Fais attention à ne pas te tromper dans la hiérarchie de longueur des doigts. C’est une erreur courante qui peut compromettre le réalisme de ton dessin :

Une autre erreur à éviter serait de tracer les doigts et le corps de la main avec des traits droits, sans variations. Il ne faut pas oublier qu’il y a des os, des tendons, des ligaments et des muscles en dessous, qui vont donner une certaine forme à notre main. Pour éviter un effet de doigts « spaghettis », essaye de varier la ligne de contour pour qu’on devine la forme des os et des muscles :

Tu peux l’observer sur votre ta propre main. Nous avons des bosses et des creux, rien n’est linéaire et lisse. Essaye de repérer, sur différents modèles, où apparaissent ces bosses. Elles sont souvent au niveau des articulations des phalanges pour les doigts. On en retrouve également sur l’articulation du poignet.

Et enfin, il y a certaines parties bombées à cause des muscles, comme la paume de la main :

Dessine la main dans ses positions les plus simples : de dos et de face :

Maintenant qu’on a la base, on peut commencer à s’intéresser aux détails. Je continue ici à te montrer une pose simple avec une main de face. C’est la pose la plus facile à dessiner, car les doigts restent droits et il n’y a pas de perspective. Il est plus judicieux d’apprendre étape par étape avant de compliquer les choses !

De dos :

Pour le dos de la main nous pouvons facilement distinguez la forme des muscles et des os et parfois même des veines qui ressortent, quand nous la contractons.

Tu peux donc les suggérer pour un rendu plus réaliste :

Tu peux également dessiner les plis de peau qui se trouvent au niveau des articulations des phalanges. On peut aussi représenter certains plis au niveau de la jonction entre les doigts. Mais ils sont souvent plus présents sur le pouce (comme c’est une pince, avec plus de longitude, il y a besoin de plus de peau à cet endroit, c’est donc logique qu’il y ait plus de plis) :

De face :

Sur la face interne de la main, il faut d’abord comprendre où se situent les endroits bombés de la paume pour pouvoir suggérer les endroits bosselés. (Quand tu placera les ombres et les lumières, les endroits bosselés seront plus exposés à la lumière. Mais pour l’instant nous nous concentrerons sur la forme globale en croquis) :

Tu pourras ensuite rajouter les différents plis sur les articulations des phalanges et également ceux sur la paume. Tu sais, les fameuses lignes de vie, de richesse et tout 🔮

Dessine les mains dans différentes positions

Maintenant que tu as compris la base de la structure de la main, tu peux t’entraîner à dessiner des mains en action, tenant des choses ou dans différentes positions.

Ce n’est pas grave si elles ne sont pas parfaites au début. Cela m’arrive aussi, malgré plusieurs années de dessin derrière moi, de faire encore des erreurs dans leur anatomie. Mais s’entraîner quand même à les dessiner permettra à ton œil de mieux comprendre la forme globale et de pouvoir finir par représenter des mains correctes plus rapidement !

Plus tu t’entraînera, plus tu sera à l’aise pour les dessiner. Je te conseille fortement de prendre des modèles et des références. Soit ta propre main, dans différentes positions. Soit des photos ou même des personnes que tu croise… Et remplis des pages entières de mains ! Il est important de faire de rapides croquis pour habituer ton œil et ta main. (Décidément, elles sont partout !)

Donc, le mot d’ordre : Répéter. Une main après l’autre, tu verras que tu fera de rapides progrès. Notamment dans la compréhension de la forme !

N’hésite pas à laisser un commentaire si tu as des questions ou que l’article t’a plu ! Et ne lâche rien !! Tu vas finir par les avoir ces maudites mains 🖐️

Artistiquement, Caroline.

Laisser un commentaire